Soupe aux champignons – Грибной суп

Published by Marc Celton on

Soupe aux champignons – Грибной суп

Soupe aux champignons

Aujourd’hui au menu un indémodable : la soupe au champignon (Грибной суп) !

Je pense que nous sommes nombreux à avoir eu droit à la fameuse soupe du soir, préparée amoureusement par nos parents. Si la soupe est un plat international avec de nombreuses variantes possibles, je vous propose ici la version traditionnelle de Russie.

Tradition

Comme le dicton le précise : « Après la soupe, c’est la culture qui élève le mieux son homme ». Voici un petit aparté historique sur ce plat.

La soupe de champignons (Грибной суп) est l’un de nos héritages les plus anciens. On estime que les premières traces de documents portant sur l’utilisation des champignons en cuisine (et notamment dans les soupes) auraient été rédigées par Hippocrate, aux alentours du Ve siècle avant J-C.  

La soupe est un plat typique des pays de l’Est, on la retrouve notamment en Pologne, en Ukraine, en Lituanie, en Roumanie, en Russie et dans bien d’autres pays encore. Chaque nation l’a revisitée à sa manière, selon les ingrédients disponibles.

Ce plat est un incontournable de la gastronomie slave, généralement préparé vers la fin du mois d’octobre pour accompagner la baisse des températures. Très populaire dans les régions isolées, cette recette nécessite des ingrédients que les habitants trouvent à proximité de chez eux.

Bien que, de nos jours, toutes sortes de champignons soient utilisés dans cette préparation, je vais vous présenter ici la version de cette recette avec des bolets (ou des cèpes), l’une des plus appréciées en Russie.

Ingrédients pour 

  • 3 personnes

Ingrédients

  • 1 L d’eau
  • 200 g de pommes de terre
  • 40 g de bolets séchés ou de cèpes
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 carotte
  • Oignon
  • Laurier
  • Épice Suneli (facultatif)
  • Aneth
  • Crème fraîche entière
  • Sel / Poivre

Préparation : Soupe aux champignons - Грибной суп

Etape 1 :

Pour commencer cette recette, vous devez faire bouillir l’eau salée dans une casserole et y placer les champignons pendant 30 minutes.

Égouttez les champignons tout en conservant l’eau du bouillon, avant de les découper en lamelles.

Etape 2 :

Une fois découpés, remettez les champignons dans le bouillon et faites chauffer à feu doux pour continuer la cuisson.

Vous pouvez dès à présent poursuivre la recette.

Etape 3 :

Pendant ce temps, émincez l’oignon et découpez la carotte en petits dés, avant de faire revenir le tout dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.

Au bout de 2 minutes, vous pouvez ajouter le Suneli dans votre préparation, mais ce n’est pas obligatoire.

Etape 4 :

Épluchez et découpez en petits dés (ou en lamelles) vos pommes de terre crues. Une fois cette préparation réalisée, ajouter au bouillon l’oignon et la carotte saisis, les pommes de terre taillées, un peu de poivre et une feuille de laurier.

Laisser cuire pendant 20 à 25 minutes.

Etape 5 :

Une fois la cuisson terminée, ajouter la crème fraîche et mélanger pendant environ 2 minutes.

Généralement, il faut compter une demi-cuillère à soupe de crème fraîche par invité, mais n’hésitez pas à adapter ce dosage à vos envies.

Etape 6 :

Pour finir, vous pouvez servir vos convives dans de belles assiettes creuses et ajouter un lit d’aneth dans chaque assiette. 

Note à l’attention de nos amis végétariens et végans :

À déguster tiède, dans sa version végane. Elle saura vous rafraîchir avec le goût magnifique des champignons et de l’aneth. Naturellement, ne rajoutez pas de crème fraîche à la fin de la préparation si vous souhaitez une recette 100 % végane. La texture sera assez différente, mais restera très agréable.

D’après moi, la version végétarienne est gourmande et la version végane diététique. Cependant, si vous avez des conseils pour remplacer la crème fraîche, n’hésitez pas à m’en faire part.

Bien que la soupe aux champignons soit tout indiquée lorsque le froid s’annonce, j’ai eu le plaisir de la tester lors des fortes chaleurs de cet été, sans que cela gâche mon plaisir.

Enfin, pour celles et ceux qui craignent d’avoir encore faim après cette soupe, rassurez-vous : elle contente même les plus grands appétits !

Du vin pour accompagner ce plat ?

Avec la soupe aux champignons, trouver un bon vin est une tâche compliquée. Le choix du vin relève principalement des champignons utilisés.

Pour notre recette, je me suis intéressé à des vins rouges s’accordant avec les cèpes et les bolets, des champignons généralement utilisés avec du gibier pour apporter une note forestière.

Ainsi grâce aux conseils avisés de mon œnologue de référence, je vous recommande un Saint-Émilion, un Châteauneuf-du-Pape, un Cahors ou même un Terrasses-du-Larzac. Des vins avec un tanin charnu et des arômes encore jeunes.

N’oubliez pas d’être prudent avec l’alcool et d’en profiter avec retenue. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Cette boisson doit donc rester un produit à consommer avec modération.

Partagez si vous aimé cette recette :