8 avenue du docteur blanchet, 77500 Chelles

Le Medovik

Published by Marc Celton on

Medovik

Le Medovik

À l’approche des fêtes de fin d’année, je souhaitais vous proposer un dessert gourmand et très agréable : Le Medovik (Медовик).

J’ai découvert ce gâteau lors d’un voyage en Russie dans la capitale des Tsars, Saint-Pétersbourg. Pour vous donner un ordre d’idée, je dirais que ce dessert est l’équivalent de nos croissants en termes de renommée.

C’est simple : on le trouve dans toutes les boulangeries de la ville !

Très apprécié des Russes, le Medovik est généralement préparé lors des réunions festives afin de finir un repas sur une note de douceur.

Découvrons sans plus tarder la recette simple du Medovik, qui saura faire frémir vos papilles !

Tradition

Le Medovik est un gâteau au miel qui a été inventé durant le 19e siècle sous le règne de lEmpereur de Russie Alexandre Ier et de limpératrice Élisabeth. Cependant, Élisabeth n’aimait pas du tout le miel et ne tolérait aucun plat qui en comportait.

Un beau jour, un jeune cuisinier de la cour fut chargé de créer un dessert pour l’impératrice, mais n’avait reçu aucune information concernant les goûts de celle-ci. C’est ainsi qu’il créa le Medovik. Contre toute attente, l’impératrice, ne sachant pas que la recette était à base de miel, fut conquise par cette pâtisserie.

À la suite de cette découverte culinaire, le Medovik est devenu très populaire en Russie. On trouve cette pâtisserie dans toutes les boulangeries du pays.

Ingrédients pour

6 personnes

Ingrédients

  • 300 g de farine de blé
  • 120 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre
  • 180 g de crème fraîche épaisse
  • 2 œufs
  • 2 c. s de miel
  • 1 c. s de bicarbonate de soude
  • 1 sachet de sucre vanillé

  • Prévoir 1 emporte-pièce rectangulaire

Préparation : Medovik - Медовик

Etape 1 :

Dans une casserole, faites bouillir de l’eau afin de préparer la pâte au bain-marie.

Posez un saladier à la surface de l’eau bouillante et placez à l’intérieur le beurre, le miel et le sucre.

Etape 2 :

Attendez quelques minutes que le sucre se soit dissout et ajoutez le bicarbonate de soude.

Battez le mélange vigoureusement jusqu’à ce que vous obteniez une pâte.

Etape 3 :

Une fois que la pâte prend forme, retirez le saladier du bain-marie et laissez-le refroidir.

Attention, votre pâte doit rester chaude. Ajoutez les 2 œufs et mélangez continuellement sans laisser cuire les œufs.

Etape 4 :

Lorsque votre texture sera homogène, ajoutez la farine petit à petit et mélangez entre chaque rajout de farine.

Naturellement, la pâte va s’épaissir et par la même occasion, vous commencerez à sentir une bonne odeur de miel…

Etape 5 :

Votre pâte doit rester souple, mais avoir une certaine consistance. Vous devez obtenir une sorte de boule.

Lorsque vous arriverez à ce résultat, recouvrez votre saladier de film alimentaire et laissez reposer la pâte pendant 4 heures.

Si vous le pouvez, je vous recommande de laisser la pâte reposer pendant une nuit, elle n’en sera que plus facile à travailler le lendemain.

Etape 6 :

Une fois que votre pâte est reposée, préchauffez votre four à 200 degrés.

Etape 7 :

Vous pouvez à présent vous attaquer à la crème. Dans un bol, versez la crème fraîche, la vanille et le sucre, selon votre goût.

Si vous ne voulez pas une crème trop sucrée, 2 cuillères à soupe de sucre suffiront. Battez votre crème avec énergie afin qu’elle épaississe et réservez-la au frais.

Etape 8 :

Reprenez la pâte et disposez-la sur un plan de travail avant de l’étaler finement. Lorsque vous ferez cuire votre Medovik au four, la pâte va s’épaissir. Il faut donc que vous obteniez une fine épaisseur lorsque vous l’aplatissez avec le rouleau à pâtisserie.

Pour éviter que votre pâte ne colle au rouleau, n’hésitez pas à la saupoudrer de farine.

Etape 9 :

Une fois que vous avez une épaisseur de pâte satisfaisante, déposez la pâte sur du papier de cuisson et faites cuire la pâte 3 à 7 minutes au four selon son épaisseur.

Attention à ne pas trop cuire votre pâte ! Vous devriez avoir une pâte légèrement colorée.

Etape 10 :

À la sortie du four, découpez de nombreux rectangles avec l’emporte-pièce et réservez-les.

Surtout, ne jetez pas les chutes de votre pâte, elles vous serviront grandement. Mixez-les en poudre ou en petits morceaux et mettez-les de côté.

Etape 11 :

Maintenant que nos ingrédients sont prêts, nous pouvons passer à la confection des Medovik.

Pour ce faire, disposez une couche de pâte cuite, une couche de crème et ainsi de suite jusqu’à l’obtention de la hauteur souhaitée.

Etape 12 :

Une fois l’assemblage terminé, saupoudrez vos Medovik avec la poudre ou les petits morceaux façon crumble que vous avez confectionnés avec les chutes de la pâte.

Conseils et observations

À n’en pas douter, le Medovik rappelle un dessert que l’on apprécie pour sa gourmandise : le mille-feuille pâtissier ! Cependant, et pour l’avoir testé, je trouve que cette recette est bien plus simple à réaliser.

Afin de réussir au mieux votre Medovik, je vous recommande de percer votre pâte de petits trous avec une fourchette et avant la cuisson. Ce procédé permet à la pâte de ne pas craqueler lorsque vous la mettez au four. Ainsi, vous garderez des « plaquettes » de pâte sans défaut.

Enfin, bien qu’il n’existe aucune règle pour la hauteur de votre Medovik, je vous conseille de ne pas trop le surélever. Ce dessert doit rester facile à déguster pour vos invités.

Comment se rafraîchir avec cette recette ?

Comme pour tous les desserts, les boissons chaudes sont les bienvenues pour accompagner le Medovik, mais elles doivent rester douces afin de ne pas masquer le goût du miel. Un café léger ou un lait chaud seront parfaits.

Et pour se rafraîchir, on mise tout sur l’eau (plate ou pétillante). Un vin blanc (Pinot Blanc par exemple) pourra faire l’affaire, mais il est préférable de se diriger vers les boissons non alcoolisées et peu sucrées pour que chaque bouchée de Medovik révèle toutes ses saveurs.

J’espère que cette recette de Medovik vous a plu et profite de cette publication pour vous adresser, à toutes et à tous, mes plus sincères vœux pour vos fêtes de fin d’année. 2020 reste une année triste et rude pour le plus grand nombre, voilà pourquoi j’espère que vous pourrez vous apporter un petit peu de bonheur avec vos proches.

Partagez si vous aimé cette recette :