18 avenue Jean Jaures, 77177 Brou sur chantereine

La soupe Oukha

Published by Marc Celton on

Oukha

La soupe Oukha

Cela n’aura échappé à personne : nous approchons de l’hiver, et nous retrouvons les températures négatives à l’extérieur. Quoi de plus naturel que de vouloir se réchauffer tout en contentant son appétit ou sa gourmandise ?

J’ai donc pensé à vous en faisant de vastes recherches de plats chauds appréciés des Slaves, pour vous proposer une recette que j’ai trouvé des plus originales et appétissantes… Le Oukha (prononcé Уха) .

Si vous souhaitez en savoir plus sur la prononciation de l’alphabet cyrillic, n’hésitez pas à consulter la vidéo gratuite d’Anna Oshlakova (Аня Ошлакова).

Zoom sur cette recette slave facile à réaliser et bon marché pour régaler les amateurs de soupes et bouillons de poisson.

Tradition

Le Oukha est traditionnellement un bouillon de poisson gras (saumon, esturgeon, morue…) servi les vendredis. Ce plat était à l’origine servi avec des Rasstegaï, des Koulibiac, des Pirojki aux œufs et autres plats en croûte. Il s’agissait donc d’un accompagnement visant à faciliter la digestion.

Il existe de nombreuses variantes de Oukha telles que « la blanche » à l’oignon, « la jaune » au safran et « la noire » au clou de girofle et au poivre noir.

À partir du 18e siècle, le Oukha au poisson s’enrichit d’autres ingrédients, notamment des légumes, des pommes de terre et des herbes aromatiques. Cette soupe s’assaisonne selon les envies de chacun(e) et les poissons utilisés (certains étant plus salés que d’autres).

Voici la recette russe de Oukha au poisson que je vous propose :

Ingrédients pour

3 personnes

Ingrédients

  • 1 l d’eau
  • 300 g de filet de saumon
  • 300 g de filet de morue (cabillaud)
  • 2 pommes de terre
  • 1 carotte
  • 2 feuilles de laurier
  • 12 grains de poivre noir
  • 2 cuillères à soupe de crème fraiche entière (facultatif)
  • aneth ou coriandre
  • sel

Accompagnements

  • rasstegaï
  • pirojkis aux œufs
  • koulibiac
  • Salade (verte ou de crudités)

Préparation : La soupe Oukha - Уха

Etape 1 :

Faites bouillir l’eau dans une grande casserole avec une cuillère à café de sel.

Etape 2 :

Épluchez et coupez en petits dés vos pommes de terre.

Nettoyez la carotte sous l’eau et coupez-la en julienne.

Etape 3 :

Ajoutez les pommes de terre et la carotte découpées dans l’eau bouillante.

Etape 4 :

Pendant la cuisson des légumes, découpez vos poissons en dés de 2 centimètres environ.

Si vous appréciez les morceaux de poisson plus gros, n’hésitez pas à les découper selon vos préférences. Le temps de cuisson variera selon l’épaisseur du poisson.

Etape 5 :

Ajoutez les feuilles de laurier et les grains de poivre noir dans l’eau bouillante.

Laissez bouillir quelques minutes (le temps que les pommes de terre soient cuites) et ajouter les dés de poisson.

Laissez cuire le poisson pendant environ 8 minutes (voire davantage en cas de morceaux plus gros).

Etape 6 :

Une fois le poisson cuit, coupez le feu de votre casserole. Testez l’assaisonnement et rectifiez-le selon vos goûts. Attention à ne pas trop saler.

Laissez reposer la préparation pendant 10 minutes.

Etape 7 :

Lorsque votre Oukha sera prêt à être servi, assaisonnez-le d’aneth ou de coriandre en fonction de vos préférences ou de celles de vos invités.

Si vous souhaitez ajouter un peu de générosité à ce plat, ajoutez la crème fraiche entière et mélangez là délicatement avec une cuillère en bois.

Conseils et observations

Le Oukha ne déroge pas au principe de la soupe, ce plat réchauffe et réconforte à chaque cuillère. Les aromates utilisés vont donner à votre bouillon un goût très agréable sans pour autant nuire aux palais les plus sensibles. La saveur du (ou des) poisson(s) ressort vraiment avec cette cuisson et j’ai apprécié l’harmonie entre les légumes et les condiments, bouchée après bouchée.

N’ayant pas eu d’invité avec qui partager ce délicieux Oukha, j’ai eu quelques restes et j’ai donc saisi l’opportunité d’y ajouter une petite touche personnelle, la crème fraîche. La philosophie de ce plat se cache dans la gourmandise et ce petit ajout a adouci la recette sans pour autant occulter les aromates. Un vrai délice !

S’il vous reste du bouillon de poisson, gardez-le pour le servir avec un accompagnement, idéalement les rasstegai !

Comment se rafraîchir avec ce plat ?

Si vous souhaitez prendre du vin avec ce plat, nous vous conseillons du vin blanc minéral.

Il s’agit de vins qui iront parfaitement avec les poissons fumés de cette recette et qui apporteront une belle note de fraîcheur, agréable contraste avec la chaleur de cette soupe.

Pour ce plat, nous nous tournerons donc vers des vins tels que le Chablis, le Sancerre ou encore le Riesling d’Alsace.

N’oubliez pas d’être prudent avec l’alcool et d’en profiter avec retenue. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Cela doit donc rester un produit à consommer avec modération.

Partagez si vous aimé cette recette :